Skip Ribbon Commands
Skip to main content
Global Institute of Internal AuditorsBreadcrumb SeparatorKnowledge and ResearchBreadcrumb SeparatorChambers Blog (French)Breadcrumb SeparatorPour les auditeurs internes, la beauté se niche dans la vérité

Pour les auditeurs internes, la beauté se niche dans la vérité

Dans une publication récente, des universitaires de Duisbourg-Essen en Allemagne ont cherché à savoir si les auditeurs internes étaient influencés par le charme des audités. Les chercheurs se sont plus particulièrement intéressés à l’impact que peut avoir le « biais lié à la beauté » sur l’appréciation du risque de fraude par les auditeurs internes.

Selon cette étude, l’expérience et la finalité de leur mission « immunisent » les auditeurs internes contre les préjugés liés au charme et l’effet de halo. En psychologie, la théorie des stéréotypes liés au charme trouve son origine dans des recherches qui ont démontré que les occidentaux sont plus enclins à écouter et à croire des personnes esthétiquement attrayantes. L’effet de halo est un biais de confirmation qui bonifie une situation ambiguë ou neutre sur la base d’un ressenti positif dans une autre circonstance. Cet effet a été corrélé aux stéréotypes d’attirance.

Deux choses me sont immédiatement venues à l’esprit à la lecture de cette étude : Les conclusions ne me surprennent pas. Les chercheurs n’ont-ils pas d’autres sujets urgents à traiter ?

J’espère que ma remarque ne paraîtra pas désobligeante mais j’ai été sincèrement déçu que ce sujet fasse l’objet de recherches académiques. Il est certes rassurant de voir que l’objectivité de la profession en sort indemne et je suppose qu’une telle étude peut porter ses fruits si la couverture médiatique qui lui est consacrée attire l’attention de nos parties prenantes. Toutefois, nous pouvons faire tellement plus pour asseoir notre crédibilité auprès de celles-ci tant par notre façon de réaliser nos travaux que notre manière d’interagir avec nos clients.

Les responsables de l’audit interne peuvent démontrer leur crédibilité en gérant de manière efficace la fonction d’audit interne, en joignant l’acte à la parole, en respectant la confidentialité, en dirigeant leurs équipes avec intégrité et en investissant du temps et de l’énergie dans l’établissement de relations solides avec le président du comité d’audit et les membres de la direction générale.

En se conformant aux Normes internationales pour la pratique professionnelle de l’audit interne, et particulièrement en mettant en place un programme d’assurance et d’amélioration qualité qui implique des évaluations qualité en temps opportun, la fonction d’audit interne indique clairement aux parties prenantes qu’elle aspire à s’améliorer en permanence. 

Les lecteurs assidus de mon blog savent que j’ai écrit deux livres sur la profession : Quelques leçons d’audit interne et Trusted Advisors : Key Attributes of Outstanding Internal Auditors. Après une recherche rapide, j’ai constaté 38 occurrences de « crédibilité » dans ces deux ouvrages. Sans vouloir en remettre une couche, il est préférable de renforcer notre crédibilité auprès de nos parties prenantes à travers nos actions plutôt que de se référer à une étude qui conclut que les auditeurs internes sont plus intéressés par les causes racines que par les racines des audités.

Peut-être devrions-nous aborder cela comme un défi nous poussant à mieux promouvoir nos travaux auprès de nos parties prenantes. Le plan stratégique de l’IIA envisage des auditeurs internes « universellement reconnus comme étant indispensables à une gouvernance, un management des risques et un contrôle efficaces. » Ces mots aussi nobles que stimulants devraient avoir une influence sur tout ce que nous faisons dans l’exercice de notre métier.

A mes yeux, les mots clés sont « universellement reconnus comme indispensables ». Il s’agit là d’un défi de taille que nous n’avons pas encore relevé mais que je nous crois capables de réussir.

L’IIA a mis à disposition des professionnels de l’audit interne un outil de promotion important : la Plate-forme mondiale de promotion de la profession. Il s’agit d’une déclaration ambitieuse sur la valeur de l’audit interne et sur son rôle crucial dans le renforcement du management des risques et de la gouvernance. En début d’année, j’ai consacré un article de blog à cette plate-forme et j’invite une fois de plus les lecteurs à examiner ses recommandations et à les partager avec leurs parties prenantes.

Cet article a légèrement dévié du sujet initial concernant le biais esthétique, mais je suis toujours ravi d’encourager la promotion de l’audit interne. Les professionnels à tous les niveaux doivent comprendre que l’attachement à fournir les meilleurs travaux possibles est la clé de la crédibilité et la meilleure vitrine de la valeur de l’audit interne pour l’organisation. Pour les auditeurs internes, la beauté devrait toujours résider dans ce qui est factuel plutôt que dans l’esthétique des audités !

Comme toujours, vos remarques sont les bienvenues.

Richard Chambers


Pour information
Richard F. Chambers, Président et directeur général de l’IIA (Institute of Internal Auditors) publie chaque semaine sur son blog InternalAuditor.org un article sur les enjeux et les tendances concernant la profession d'audit interne.

​​​