Skip Ribbon Commands
Skip to main content
Global Institute of Internal AuditorsBreadcrumb SeparatorKnowledge and ResearchBreadcrumb SeparatorChambers Blog (French)Breadcrumb SeparatorSondage : COVID-19, menaces et opportunités pour l’audit interne

​Sondage : COVID-19, menaces et opportunités pour l’audit interne

Avec la pandémie de COVID-19, l’IIA consacre une grande partie de ses efforts à fournir aux professionnels de l’audit les informations dont ils ont besoin, non simplement pour survivre, mais pour s’épanouir en ces temps de crise. Qu’il s’adresse à nos membres ou à quiconque gravite autour de notre noble profession, notre message n’a pas changé : aider les organisations à traverser cette crise, notamment grâce à la valeur apportée par l’audit interne.

Le dernier sondage de l’Audit Executive Center adressé aux responsables d’audit interne, intitulé « COVID-19 Impact on Internal Audit » apporte des indications que c’est bel et bien ce que les fonctions d’audit interne sont en train de faire. Un sondage a été mené entre le 9 et le 13 avril auprès de plus de 400 responsables d’audit interne et d’administrateurs d’Amérique du Nord. D’après les réponses, les fonctions d’audit interne ont été activement impliquées pour faire face au COVID-19 dans leur organisation. Cela comprenait la prise en charge de missions spéciales, comme des projets visant à identifier de possibles réductions des coûts, le suivi des dépenses et des mesures d’atténuation des risques.

En arrière-plan de tous ces événements, des disruptions importantes, comme la distanciation sociale et d’autres mesures visant à combattre la pandémie, ont toutes eu une incidence sur le capital humain, la productivité et la rentabilité. En effet, plus d’un quart (28 %) des interrogés ont fait part d’inquiétudes, allant de modérées à extrêmes, concernant la viabilité financière de leur organisation à long terme. L’impact était manifestement plus élevé dans les secteurs directement affectés par la pandémie ; 51 % des sondés du secteur sanitaire et social ont répondu de manière similaire.

Concernant l’impact du COVID-19 sur les ressources d’audit interne, les résultats du sondage sont partagés. D’une part, la majorité des interrogés ont indiqué que les ressources humaines et budgétaires n’avaient pas été sévèrement impactées par la pandémie et ses conséquences économiques et financières. 61 % d’entre eux ont rapporté que les budgets étaient demeurés intacts jusqu’à présent, voire qu’ils avaient augmenté. L’impact sur les ressources humaines semble avoir été encore moindre, avec 74 % des sondés ayant indiqué qu’elles n’avaient pas été affectées. Toutefois, d’autre part, 40 % des répondants dont l’activité implique une relation directe avec les consommateurs, comme la grande distribution, le secteur alimentaire et le tourisme, ont fait part de coupes dans les ressources humaines.

Dans l’ensemble, le sondage brosse un portrait positif du rôle de l’audit interne face à cette crise. À mon avis, cela prouve que les parties prenantes apprécient les contributions de l’audit interne et qu’elles sont à la recherche de nouvelles façons de tirer parti des compétences et des éclairages qu’il a à offrir.

Les résultats du sondage donnent aussi à voir, de manière approfondie, la façon dont les fonctions d’audit interne modifient leur plan d’audit, pour identifier et atténuer les risques liés à la pandémie. Extrait du rapport :

« Globalement, les responsables d’audit interne font preuve de flexibilité et d’agilité face à l’environnement de risque dynamique engendré par le COVID-19. Les trois quarts des fonctions d’audit interne ont mis à jour leur plan d’audit. Deux tiers d’entre elles identifient les risques émergents, et plus de la moitié ont déjà mis à jour leur évaluation des risques. »

Il s’agit de statistiques encourageantes et positives. Elles illustrent ce que j’ai nommé « l’audit à la vitesse du risque ». De la même manière que pour les ressources humaines et enveloppes budgétaires, le rapport fournit également un détail par secteur des modifications apportées aux plans d’audit.

Le sondage traitait aussi en détail du type de travaux que les fonctions d’audit interne mènent durant la pandémie. Les résultats font état de nombreuses fonctions d’audit interne opérant agilement, avec la flexibilité nécessaire à une approche « branle-bas de combat ». Extrait du rapport :

« Plus de la moitié des sondés ont suspendu certaines missions d’audit, ou en ont réduit le périmètre, tandis que presque la moitié en ont annulé. Les responsables d’audit interne font preuve d’agilité. La preuve en est que près de 40 % des répondants ont ajouté de nouvelles missions en raison du COVID-19 et que 40 % ont réorienté leurs collaborateurs sur des travaux non liés à l’audit, délaissant ainsi leur activité normale d’auditeur pour aider leur organisation en ces temps de crise. »

La dernière partie du rapport montre la façon dont les organisations font face à des zones de risques spécifiques à la pandémie. On pouvait s’y attendre : près de la moitié (48 %) des sondés ont accentué leurs efforts en matière de planification de la continuité d’activité. En outre, plus de 40 % ont fait état d’une attention particulière portée à la cybersécurité, au management des risques d’entreprise (ERM), à la fraude, et à la maîtrise/réduction des coûts.

Ici, le détail des données par secteur permet d’obtenir des éclairages encore plus riches. Par exemple, les plus grandes modifications apportées aux plans d’audit dans les différents secteurs (industriel, sanitaire, social, et consommation) concernaient la maîtrise/réduction des coûts. A contrario, les répondants issus de l’administration publique ont davantage porté leur attention sur les risques cyber et risques informatiques.

J’encourage l’ensemble de mes lecteurs et lectrices à prendre connaissance de ce rapport sur notre page d’échange sur le COVID-19 (COVID-19 Resource Exchange), sous l’onglet « Additional Resources Powered by AEC ». Tout comme le premier sondage du genre, bien que les réponses se limitent à l’Amérique du Nord, je pense que les résultats fournissent des éclairages significatifs pour les responsables d’audit interne du monde entier.

Comme toujours, je me réjouis de lire vos commentaires.

Communication: Richard F. Chambers, Président et CEO du Global Institute of Internal Auditors, publie un article hebdomadaire pour InternalAuditor.org sur les questions et tendances relatives à la profession de l'audit interne.